Review de séries 1/X

Je suis abonné à Netflix depuis quelques mois, et en activité réduite, ce qui me laisse du temps pour regarder. Evidemment je suis devenu complètement addict. Netflix me procure une excellente expérience utilisateur et un catalogue très bien fourni. Exactement ce qu’aurait du faire les français il y a quelques années avant que le géant américain ne vienne tout écraser son passage. Maintenant c’est clairement trop tard. Depuis que j’ai Netflix, je ne télécharge quasiment plus, ce qui prouve qu’une offre correcte, à un prix acceptable, avec une interface qui fonctionne exactement comme elle devrait, c’est tout ce que demande le peuple. En attendant, voici une petite review des dernières séries que j’ai regardé.


  • Great News sur Netflix. Deux saisons de 8×20 min. Du comique produit par Tina Fey sur une équipe qui fabrique une émission d’info pourrie sur une chaine oubliée du câble américain. L’histoire commence lorsqu’ils engage comme stagiaire la mère, âgée de 60 ans, d’une des journalistes. C’est plutôt drôle, avec un débit très rapide, et une histoire globale par saison. La mère est horriblement abusive (genre de l’extrême) et la fille totalement soumise, mais c’est le cœur des situations. J’ai bien aimé.
  • Timeless sur Netflix. Je suis en train de finir la première saison. Une société a créé une machine pour voyager dans le temps mais elle a été volée par un vilain qui veut faire péter l’histoire. Une historienne, un soldat et un pilote prenne la machine de secours pour aller lui défoncer sa reum mais ça marche pas des masses. C’est très américano centré, genre TRES. Chaque épisode est un prétexte à visiter l’une de leur période et voir les grands personnages de ce temps, genre assassinat de Lincoln, Fort Alamo, Al capone etc. C’est pas ouf ouf, mais il y a un fil rouge intriguant sur une société secrète genre illuminati (ou les templiers d’assassin’s creed) qui contrôlerait l’histoire humaine et je veux voir où ça va.
  • Assassination’s classroom. Manga sur Netflix. Un monstre poulpique venu d’on ne sait où à détruit une partie de la lune et menace de détruire la terre à la fin de l’année si on ne le laisse pas devenir le prof d’une classe de ratée d’un collège japonais pour qu’ils l’assassinent, mais il est beaucoup trop rapide pour ça. Je n’ai pas encore fini la première saison. C’est hyper bizarre à suivre, je sais pas trop à qui ça s’adresse et de quoi ça parle vraiment. Le prof/monstre est ultra bienveillant, veut absolument que les élèves réussissent, fait tout et le reste pour les aider, les renforce positivement, et tout ça mais on comprend pas pourquoi. Je pense depuis le début qu’il s’agit d’une putain de gigantesque métaphore et que rien de tout ça n’existe. J’aime beaucoup mais je comprends rien.
  • Kevin’s hart black history. Un one-shot d’une heure. Un humoriste américain noir, raconte à sa fille comment les noirs américains se sont fait voler la vedette par des blancs. C’est trèèèès bien. Présenté sous le mode drôle, c’est juste profondément choquant mais tellement commun. L’histoire du pôle nord est édifiante par exemple. Y’a plus qu’à faire ça pour les femmes.
  • Riverdale saison 3. Mais c’est tellement de la merde, c’en est difficilement concevable. Chaque épisode est un festival de revirement, de non-sens, de situations totalement absurdes et déconnectées. J’adore parce que je veux savoir quelle connerie ils vont pouvoir faire après.
  • Fear the walking dead saison 1 et 2. J’avais abandonné WD à la saison 3 tellement c’est chiant et long et tellement j’en pouvais plus de Rick. Ce spinoff que j’ai commencé pour me remettre dans le bain zombiesque est plutôt très bon. La s01 en 6 épisodes présente les personnages en début de l’épidémie et installe l’action à Los Angeles. La s02 se passe au Mexique et l’ambiance zombie/latino me fait ultra-kiffer. Comme d’hab’, situation merdique sur situation merdique, choix pourris à faire constamment, et à peu près plus de bon sens de la part des persos que dans d’autres films et séries. C’est pas la série de l’année mais ça se laisse regarder. Y’a quelques scènes biiien gores aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *