Création automatique de répertoires pour rangement de ma théatrothèque

Depuis que j’ai commencé le théâtre, je me suis constitué un stock de pièces de théâtre, de textes anciens ou contemporains, de cours, et d’autres informations pouvant m’aider dans mon apprentissage du métier d’acteur. Jusqu’à maintenant, j’étais le seul à m’en servir, mais depuis peu je suis dans un cours amateur près de chez moi et j’ai partagé cette théatrothèque avec mes chers collègues, qui en ont profité pour l’enrichir à leur tour. Du coup, pour mieux m’y retrouver, j’ai fait du ménage.


Premièrement à coup de Bulk Rename, j’ai renommé tous les fichiers en mettant l’auteur en premier puis un séparateur  » – « , en enfin le nom de la pièce ou du livre.

Pour que les noms soient normalisés, j’ai aussi utilisé l’option « Title » de Bulk Rename pour mettre tous les noms de fichiers en minuscules avec la première lettre de chaque mot en majuscules.

Enfin et surtout j’ai décidé de créer un répertoire par auteur. C’est là que j’ai utilisé deux lignes de commandes magiques que voici (lancées sous Windows via cmder, une console qui comporte quelques commandes Linux)

D’abord je crée une liste de tous les fichiers

  • Ls : liste les fichiers
  • awk : récupère uniquement le nom de l’auteur. Le FS contient le séparateur. Le print $1 imprime le premier champ, donc tout ce qui se trouve avant le séparateur.
  • sort et uniq : permet de trier la liste et de ne conserver qu’un seul nom
  • dir.txt : le fichier dans lequel sera écrit la liste

Ensuite j’ouvre dir.txt pour vérifier que tout est ok et éventuellement nettoyer les scories à la main.

Enfin, une petite commande perl en une ligne que me crée tout ça automatiquement.

Je ne connais pas bien Perl, et je me suis contenté de récupérer cette ligne sur le net, juste en changeant évidemment le nom de fichier.

Et hop, toute une liste de répertoire créée quasi instantanément.

Bon, j’ai finis de déplacer les fichiers manuellement, surtout par flemme de le faire en ligne de commande, mais aussi pour vérifier que tout était ok à chaque fois.

Et hop, une chouette théâtrothèque, bien rangée, et bien partagée via mon Nextcloud, le tout en moins d’une heure, recherches comprises.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.