L’horreur ordinaire

Ma fille m’a raconté ça hier soir, tranquillement, sur le ton de la réflexion, brut de fonderie. Je retranscris quasiment mot pour mot.
L’horreur absolue.

– Alors ma chérie, ça se passe comment à l’école ? Les notes ? Avec tes amis ?
– Ben ça va bien papa. Je suis juste un peu triste.
– Pourquoi ?
– J’essaie de remonter le moral d’une copine. Elle a des petits soucis.
– Comment ça ?
– Elle est triste parce que son père est en prison.
– Hein ?
– Oui il est en prison en attendant son procès.
– Son procès ? Mais qu’est-ce qu’il a fait pour se retrouver en prison ?
.
.
– Il a violé ma copine.
– Hein ? Je. quoi ?
– Oui, elle est triste parce qu’elle a été violée depuis longtemps. Il a commencé quand elle était petite. Il disait qu’il allait lui mettre son pyjama, mais ça prend pas 10 minutes de mettre un pyjama hein papa ? Donc en fait il lui mettait pas vraiment son pyjama.
– Et heu. Comment tu sais que c’était un viol ?
– Ben elle m’a raconté. Au début elle pensait que c’était normal, que tous les papas faisait ça mais quand elle a grandit elle a compris que c’était pas normal en fait.
– Et sa mère ? Et ses autres parents ?
– Au début ils ont pas vu. Après je sais pas. Je crois que ça a mis longtemps avant qu’ils comprennent. Et maintenant ils attendent le procès.
– Et ta copine, heu, je veux dire c’est grave hein. Ça va ?
– Oui, elle est juste un peu triste. Papa ?
– Oui ma chérie ?
– J’ai de la chance que tu sois mon papa hein ?

2 Responses to “L’horreur ordinaire”

  1. Méjane dit :


    T’as une fille super….

  2. Milena dit :

    L’horreur vue par les enfants… C’est à la fois glaçant et très terre à terre. Fais lui un gros câlin, elle a effectivement bien de la chance de t’avoir comme papa !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *